La cryothérapie : En avez-vous déjà entendu parler ?

La cryothérapie est une formule de thérapie par le froid pouvant être réalisé sous nombreuses formes. On s’en sert principalement pour les sports de haut niveau. Cependant, les grands nombres d’avantages qu’elle procure la rendent de plus en plus répandue auprès de cibles bien diversifiées. Faisons le point.

Comment la définit-on ?

D’un point de vue étymologique, cryothérapie veut dire « thérapie par le froid ». C’est un procédé très antique utilisé depuis des temps immémoriaux, consistant à apposer des compresses froides sur les zones douloureuses ou maladives du corps. On retrouve actuellement diverses techniques de cryothérapie que les kinésithérapeutes, les traumatologues, les esthéticiens et les dermatologues peuvent utiliser.

On a le choix entre des techniques globales (traiter tout le corps) ou locales (juste sur une zone définie). Tous deux ont différents bénéfices et consignes d’application.

Bien que ce traitement n’ait commencé à avoir de l’ampleur que quelques années auparavant, il n’est en aucun cas une technologie nouvelle. Elle a été utilisée pour traiter une variété de maux depuis les temps anciens. Les Norvégiens, les Suédois, les Japonais pratiquent depuis longtemps des bains d’eau froide. Le froid est avéré dans ces pays pour ses bienfaits thérapeutiques, et cela depuis toujours.

Mais avec le développement de la technologie actuelle, différents types de machine de cryothérapie ont vu le jour.

Comment cela fonctionne-t-il ?

La thérapie fonctionne suivant un principe simple. Le fait d’appliquer une compresse froide sur le site de traitement va produire une vasoconstriction (diamètre vasculaire réduit), ce qui diminue l’hématome et la douleur.

C’est pour cette raison que les packs de glace ou les sprays font partie du traitement immédiat de la majorité des blessures en sport sur terrain.

Pour les traitements de la peau, la cryothérapie est réalisée à très basse température en appliquant de l’azote liquide pour que les verrues, les condylomes acuminés et les affections cutanées soient brûlées.

Pour accentuer son efficacité, un fondement de choc thermique doit être suivi, associant deux éléments, dont la température et l’action.

La première condition est de faire tomber la température de la peau en bas de 15 degrés.

Quant à la deuxième, on doit effectuer le retour au calme dans un court délai (10 à 15 secondes maximum).

Les effets sur le cardio

Le froid intense procuré par ce genre de thérapie pour corps entier sert de stimuli pour les systèmes nerveux sympathiques et parasympathiques.

La fréquence cardiaque et le volume d’éjection systolique, la vasoconstriction périphérique et le flux sanguin vers les muscles augmentent avec le froid.

On justifie cela par la réaction de défense de l’organisme contre le froid, il tente particulièrement de provoquer une constriction des vaisseaux sanguins et une élévation de la tension artérielle ; ce qui fait diriger le flux sanguin vers les organes qui en ont le plus besoin, à savoir : le cœur, les poumons, le cerveau, les organes vitaux.

Par conséquent, ils profitent d’une meilleure oxygénation et alimentation en nutriments et métabolites, endorphines et autres médiatrices. Ces adaptations du système cardiovasculaire permettront de mieux irriguer les petits capillaires, d’apporter et de drainer les tissus adjacents.

Nous serons heureux de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Net Promoter
Logo